Jeanne Vimal

jeanne vimal

Comédienne

Jeanne est entrée à 19 ans à la comédie de Saint-Étienne ; à la sortie de l’école elle fait une année de permanence au sein de ce même théâtre durant laquelle elle joue dans « De dimanche en dimanche » de Denise Bonal, « Rosamunde » d’Elfriede Jelinek et « L’Envolée » de Gilles Granouillet.

A 23 ans et à l’issue de ces années stéphanoises, elle fait la rencontre d’Anne Courel, avec qui elle entame un long parcours. D’abord avec la création d’ « Alice pour le moment » de Sylvain Levey, qui connut une belle tournée d’une centaine de dates, puis avec celle d’ « Au pont de Pope Lick » de Naomi Wallace, dont la tournée vient de s’achever après trois ans d’exploitation. Elle est actuellement en création auprès de cette même metteure en scène pour la pièce « Girls Like That » d’Evan Placey.

Sous la direction d’Anne Courel, elle rejoint également, durant 4 ans, « la Fabrique » : une troupe de 12 comédiens et d’auteurs associés (Samuel Gallet, Alexandra Badéa, Mariette Navarro…) avec qui elle œuvre au quotidien sur le territoire de St Priest (69).

En parallèle – et parce qu’elle souhaitait développer le chant – elle intègre à Paris la troupe des cabarettistes avec qui elle crée trois cabarets qui tournent depuis trois ans !

Son intérêt pour le théâtre contemporain l’a amené jusqu’ici à s’engager dans de nombreux comités de lecture : celui de la comédie de St-Etienne, puis du Jeune Théâtre National et aujourd’hui auprès du collectif A Mots découverts et de Collidram.

L’an passé, et pour la première fois, elle joue une écriture qui n’est pas contemporaine : celle de Robert Walser, dans une adaptation des enfants Tanner (Hugues De La Salle).